Bannière Smithy Créations

Bannière Smithy Créations

lundi 10 mars 2014

L'art de la gravure sur verre:art de la table, décoration, portraits, cadeaux...

Si on parlait........de........Gravure Sur Verre !

Le verre et le miroir sont omniprésents dans nos vies, dans nos foyers, sur notre lieu de travail,
les magasins ...à travers des objets de décoration mais aussi la vaisselle, l'ameublement ...

L'imagination n'ayant pas de fin, voilà autant de possibilité de personnaliser son intérieur,
de créer un univers facilement reconnaissable quand on est un professionnel,
c'est aussi l'occasion d'offrir des cadeaux personnalisés à ceux qui nous sont chers....
C'est avant tout le luxe de s'offrir une décoration sur mesure, mais surtout unique !


Les miroirs qui ornent nos murs, les vitres de nos tables et meubles, les services de table...
Les vases , les vitres des portes intérieures, les objets décoratifs en verre blanc ou coloré...
Voilà autant de possibilité de créer un univers déco unique et propre aux goûts de chacun !


Alors que je cherchais une spécialité artistique bien précise basée sur la précision, le côté 'pas le droit à l'erreur' et l'imaginatif,  j'ai découvert l'univers du tatouage  qui m'a beaucoup plu,
 le dessin est  la partie maitresse de cette activité, il faut être capable d'imaginer à souhait, ne pas compter les heures passées pour réaliser une œuvre, connaître son "client" pour lui offrir le motif qu'il montrera avec fierté au fil des années de sa vie ... 


Par contre le monde professionnel du tatouage ne m'a pas plu du tout, je cherchais donc une autre activité artistique qui demandait les mêmes qualités, manières de procédé ...  et j'ai découvert par le biais d'un ami : " La Gravure Sur Verre" ... Et là j'ai su que je pratiquerai cette activité pour les années qui me resterait à vivre en tant qu'artiste !


Le tatouage est très proche artistiquement parlant de la gravure sur verre, on établit d'abord un motif en contours, on le reproduit ensuite sur le support quel qu'il soit , puis on "encre" ou on "grave" ...  Ensuite viennent les couleurs, pour le tatouage ou la peinture sur verre,  ou le remplissage à blanc pour la gravure, ajouter les derniers détails et ornements .. et enfin poser son dermographe, son graveur ou son pinceau et se dire " c'est du beau travail! " ... 


Pour la gravure sur miroir, il suffit de dessiner directement sur le miroir avec un feutre pour commencer la base de la gravure, le reste se fait au fil de l'oeuvre.
Ce sont souvent les gravures sur miroir, justement pour cette raison évoquée ci-dessous, qui sont en général perçues comme "oeuvres les plus créatives" car on ne planifie pas tout le motif, on laisse l'imagination et le miroir nous guider ...

Il existe 1001 façons de donner du relief, de la personnalité au motif que l'on a choisi, de le sublimer en suivant les goûts, les préférences, les orientations personnelles de chacun ...
Cette manière de procédé: idée >> motif  >> création,  me sert aussi pour faire mes aquarelles et mes peintures sur bois,porcelaine ou carton .......

Tout part toujours d'un petit motif !

Toutes mes gravures sont réalisées à la pointe de diamant.
Je n'utilise aucun produit, je ne grave ni au laser ni par sablage.
Bien entendu la gravure laser est plus rapide mais dans ce cas on entre dans la gravure professionnelle et non plus artisanale donc je n'aime pas cela, la gravure par sablage est très intéressante notamment sur des grandes vitres de magasin par exemple, quand aux produits type pâte à dépolir, elles marchent également bien , mais ce côté semi-artisanale ne me convenait pas, cela étant dit toutes ces méthodes donnent de beaux résultats et peuvent être, par exemple avec la pâte à dépolir le verre, un bon moyen pour personnaliser quelques objets et avoir la satisfaction de le faire soi-même !


Petit cours d'Histoire : 
   "Souvent Femme varie !" la tradition veut que ce soit le roi François 1er qui ait gravé ces paroles sur l'humeur changeante de la femme en se servant du diamant de sa bague, sur le carreau d'une fenêtre du château de Chambord.

   C'est en 1456 que Ludwig van Berquem découvrit le meulage du diamant avec de la poudre de diamant. Environ 100 ans plus tard, l'idée naquit, vraissemblablement à Venise, que l'on pouvait dessiner sur du verre avec un diamant taillé. Mais plutôt qu'à Venise, c'est plus tard, au nord des Alpes, au Tyrol notamment, que l'incision au diamant se développa.

   En 1573, le Vénicien Giacomo Vercellini introduisit cet art en Angleterre. En Allemange, essentiellement à Nuremberg, en Saxe et en Silésie, on gravait les verres au diamant le plus souvent avec des ornements ou se combinaient des armoiries.

   Au XVI siècle, les Pays Bas sont réputés pour leurs verres à initiales ornementales, gavées en grandes lettres calligraphiées aux courbes élégantes.

   A côté de nombreux travaux anonymes, on retiendra les noms de graveurs comme Anna-Roemers-Vissher, Maria Tesselschade, Anna Maria von Schürmannet, Willem Jacobbz von Heemskerk, de Leyde. De la première de ces artistes, on a conservé plusieurs pièces datées; elle décorait aussi des verres d'après des gravures de l'époque et recourait au procédé des fonds en hachures intercroisées; enfin, elle utilisait beaucoup les lettres de l'alphabet grec ou latin.

   Au XVII siècle, il faut citer les magnifiques verres gravés de Peter-Wolff, de Cologne, qui jouissaient d'une grande vogue. Au milieu du XVIII siècle, à Hildesheim, le chanoise Auguste Otto Ernst von dem Bush dessinait ses motifs sur verre en remplissant avec du noir de fumée les lignes incisées au diamant. C'est également au XVIII siècle que Frans Greenwood imagina la technique du pointillage, qui consiste à frapper avec un marteau léger sur un instrument à pointe de diamant on obtient à la surface du verre, au terme du travail minutieux et délicat, des effets particulièrement réussis de pointillés plus ou moins espacés ou en relief. Les peintres David Wolff et Aert Shouman, qui travaillaient le plus souvent d'après leurs propres dessins, sont les deux grands noms à citer à la fin du XVIII siècle, mais de nombreuses pièces anonymes témoignent que cet art fît école.

   De la première moitié du XIV siècle, datent encore les verres trempés, signés par D-H de Castro, mais progressivement, l'art du verre gravé fut battu en brèche par le verre taillé et les procédés mécaniques de sorte qu'il tomba dans l'oubli. Mais fort heureusement, au cour des 50 premières années du XX siècle cet artisanat élégant et délicat fut redécouvert, grâce en particulier à Gertrud Bohnert, dont les amateurs connaissent le nom. "


Maintenant que vous en savez un peu plus sur l'Histoire de la Gravure sur Verre,
voici quelques unes des mes réalisations, certaines à titre personnel d'autres à titre professionnel
pour ma boutique Ver2reV que j'ai fermé fin 2013........ Pendant 4 ans, mes clients ont su faire preuve d'originalité et ont sur me lancer parfois de très jolis défis artistique !
Je vous invite donc à en découvrir quelques-uns.... Bonne découverte à tous !
Et merci d'avance pour vos commentaires !



video
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre message et Smithy vous répondra... Merci !